25 Fév
  • Par SEVE Emploi
  • 269 Vues
  • 0 Commentairets

Manger local et recruter local !

C’est avec ce slogan que la matinée « recruter autrement » est lancée par les équipes de l’Association intermédiaire (AI) d’ECM, à Montlouis sur Loire. L’objectif est simple :  permettre à des employeurs situés dans un périmètre de 15 kilomètres de la SIAE de recruter des salarié.e.s en transition employés dans cette dernière.

L’idée pour favoriser l’emploi durable

Mettre en lien deux employeurs « témoins » et cinq nouvelles entreprises des secteurs de l’artisanat, de l’aide à domicile et de l’industrie.

La matinée s’est ouverte sur le retour d’expérience de deux employeurs ayant recruté plusieurs salariés via ECM. Tous les deux témoignent de leurs difficultés et échecs à recruter et du fait de ne jamais avoir songé à embaucher une personne venant de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE) : « Je ne pensais pas que j’allais pouvoir réussir mon recrutement par ce biais. J’avais un doute sur la capacité des personnes a vraiment occupé un poste de travail ». Les cinq employeurs indiquent avoir le sentiment d’avoir essayé plusieurs possibilités pour recruter : « J’ai tenté le Pôle Emploi, le Bon coin, les petites annonces, les agences d’interim et cela n’a pas fonctionné ». Un constat unanime ressort des échanges entre les différents employeurs présents « C’est énergivore de recruter.  Je n’ai pas le temps de lire les CV et de recevoir les candidat.e.s pour un entretien et mes équipes non plus ».

Un service RH sur mesure

Karine Roy, directrice d’ECM rebondit sur ce constat pour indiquer que ses équipes proposent un service RH permettant de décharger les employeurs de ce rôle et d’assurer un suivi salarié.e-employeur pour sécuriser la prise de poste. Les employeurs témoins indiquent qu’ils ont recruté trois salarié.e.s grâce à ECM : « Je constate que cette démarche m’a permis de déléguer la phase de recherches de candidats et de sécuriser mes recrutements. On m’a présenté quatre candidat.e.s pour deux postes à pourvoir, j’en ai recruté deux et ils sont actuellement en CDI ».

Mot clé: