22 Jan
  • Par Seve Emploi
  • 342 Vues
  • 0 Commentairets

Un maraîcher dans mon quartier : faire connaitre l’insertion par l’activité économique en PACA

Graines de soleil a organisé une opération « un maraîcher dans mon quartier » en partenariat avec un bailleur social afin de proposer des légumes mais surtout informer les habitants du dispositif d’accompagnement à l’emploi.

C’est dans deux quartiers prioritaires de la ville de Marignane (13) qu’ont eu lieu ces opérations de vente de légumes bio à prix solidaires. Cette idée portée par le chantier d’insertion Graines de Soleil a été soutenue par la ville et le bailleur social Erilia.

L’association Graines de Soleil a pour support d’activité le maraichage bio, la vente de paniers, l’aménagement de jardins et potagers, ainsi que des animations pédagogiques. Implantée à Châteauneuf les Martigues, l’association rayonne sur les villes environnantes de l’Etang de Berre dans les Bouches du Rhône. Jonathan Monsérat, le directeur, s’est questionné « Comment notre support d’insertion peut contribuer à répondre aux besoins des publics dit invisibles ? En proposant de la sensibilisation à une alimentation saine, en proposant des légumes à un tarif solidaire, mais surtout en proposant un accompagnement à l’emploi ».

De l’idée à la réalisation il y a plusieurs étapes qui ont pu être facilitées grâce au contrat de ville. Ce contrat de ville repose sur 3 axes : le développement de l’activité économique et l’emploi, la cohésion sociale, et le cadre de vie et le renouvellement urbain. Il est signé par les communes, les institutions publiques, les bailleurs sociaux, et les acteurs économiques et sociaux du territoire.

Les bailleurs doivent être signataires des contrats de ville, et doivent soutenir des actions en faveur de la cohésion sociale, le développement social et de la qualité de cadre de vie afin de bénéficier d’un abattement de la Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties (TFPB). Cet abattement est possible donc en Zones Urbaines Sensibles (ZUS) et dans les Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) à hauteur de 30 %.

C’est une opportunité pour les Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI) de proposer des prestations liées à leur support d’activité mais surtout un moyen efficace pour aller à la rencontre de futurs salariés.  Graines de Soleil a constaté que depuis ces actions, les candidats issus des QPV faisaient une demande expresse auprès des prescripteurs pour intégrer le chantier d’insertion et bénéficier de cet accompagnement à l’emploi. L’association continue de travailler en étroite collaboration avec ce bailleur, et diversifie ses partenariats, notamment avec un Centre Communal d’Actions Sociales (CCAS) pour rencontrer de nouveaux publics et de nouveaux partenaires économiques.

Il est à noter que les contrats de ville ont été prolongés jusqu’en 2022 et donc l’exonération de la TFPB qui y est associée, l’est également. De beaux projets sont à concrétiser pour faire de la médiation active et faciliter les rencontres.

En savoir plus sur :

les contrats de ville 

l’abattement de la TFPB

 

Mot clé: