18 Mai
  • Par SEVE Emploi
  • 575 Vues
  • 0 Commentairets

SEVE Emploi et Vita AIR : une ambition commune pour les chercheurs et chercheuses d’emploi en Pays de la Loire

Deux opportunités de travailler les liens entre SIAE et entreprises en 2022

Les structures d’insertion par l’activité économique en Pays de la Loire peuvent candidater à deux programmes de formation pour tisser des partenariats avec les entreprises présentes sur leur territoire dès l’année prochaine :

  • SEVE Emploi, présent depuis 2018 dans la région, propose une formation-action de 10 jours pour les équipes permanentes des SIAE et de 5 jours pour les directions. Ce programme vise à améliorer les sorties en emploi en mettant en relation et en situation de travail les demandeurs d’emploi avec les entreprises locales. Ce programme est soutenu par le Ministère du Travail et la Stratégie de Prévention et de Lutte contre la Pauvreté au niveau national. 12 SIAE sont formées ou en cours de formation dans la région.
  • VITA Air, développé depuis 2005, propose un parcours de 8 modules de formation alternant présentiel et distanciel à destination des associations intermédiaires qui souhaitent « contribuer à la sécurisation des parcours professionnels en travaillant à une meilleure adéquation entre emplois offerts (par les salariés en insertion) et savoir-faire requis (par le secteur marchand) par un accompagnement rapproché des travailleurs et des entreprises ». VITA AIR a bénéficié en 2020 d’un soutien de la DIRECCTE Pays de la Loire qui a permis à 5 associations intermédiaires de se former à cette approche.
Un objectif commun et des modalités complémentaires

Pour Matthieu Bellayer, chargé de projet COORACE Pays de la Loire, l’intérêt de ces deux programmes est de « sortir de la seule relation économique et commerciale avec l’entreprise pour développer des partenariats RH ». Une vision partagée dans le programme SEVE Emploi, où l’on constate que les professionnels de l’IAE ne se sentent souvent pas assez armés pour aller à la rencontre des entreprises, comprendre leurs besoins et proposer les profils de salariés en transition. Il est donc essentiel de passer par une formation-action collective pour sécuriser le rôle de chacun en interne de la SIAE.

Il faut également agir sur les pratiques de recrutement des entreprises. Les deux approches veulent faire évoluer le regard porté sur l’embauche, qui ne doit pas se focaliser sur le niveau de diplôme ou l’expérience, mais sur ce que la personne est en mesure d’apporter concrètement en poste de travail. « Mieux on comprend les exigences d’un poste de travail, plus on va pouvoir mettre en confiance le salarié sur ses compétences et le préparer à occuper ce poste » souligne Matthieu Bellayer.

Avec le programme VITA AIR, les professionnels vont cibler une entreprise et analyser son organisation pour comprendre les compétences attendues sur le poste de travail grâce à l’identification des tâches et des codes ROME associés. L’Association Intermédiaire est ainsi en mesure de conseiller l’entreprise et de lui proposer un profil adapté à ses besoins réels. Car les besoins exprimés par l’employeurs peuvent négliger certains aspects du poste qui se révèlent essentiels (capacité à se repérer dans l’espace, à rester concentré dans une situation de stress…). L’association intermédiaire peut ainsi ainsi construire une fiche de poste pour une mise à disposition et accompagner le développement des compétences du salarié en transition par la formation.

Le programme SEVE Emploi se base quant à lui sur le principe de la médiation active : c’est en multipliant les opportunités de rencontre entre les entreprises et les demandeurs d’emploi que l’on va susciter un besoin réciproque d’emploi. Il s’agit donc de constituer un réseau d’entreprises partenaires, et donc de travailler sur la façon de présenter la SIAE, de comprendre le besoin de l’entreprise et de lui proposer des solutions concrètes. La mise en relation et en situation entre entreprise et personne en recherche d’emploi passera quant à elle par des PMSMP, des job cafés, des visites d’entreprises …SEVE Emploi s’attache en outre à ce que la SIAE prolonge son action par du suivi dans l’emploi, c’est-à-dire après l’embauche du salarié au sein de l’entreprise, de manière à sécuriser le contrat de travail pour les deux parties. En plus de rassurer l’employeur, le suivi dans l’emploi permet de valoriser l’expertise des professionnels de l’IAE dans l’accompagnement des personnes en transition professionnelle.

Des synergies positives pour développer l’accès à l’emploi et la qualité de l’accompagnement

Le partenariat qui unit les réseaux FAS et COORACE en Pays de la Loire est un levier pour diversifier les stratégies d’accompagnement vers et dans l’emploi dans le secteur de l’IAE. Une rencontre entre les SIAE formées à ces deux programmes sera impulsée prochainement pour poursuivre ce travail d’innovation.

Ces deux programmes témoignent de la capacité du secteur de l’IAE à évoluer et à améliorer les solutions proposées aux personnes en recherche d’emploi grâce à l’adaptation des pratiques des professionnels au fonctionnement du marché du travail.

 Vos contacts en Pays de la Loire :

 

Mot clé: