20 Jan
  • Par SEVE Emploi
  • 663 Vues
  • 0 Commentairets

SEVE en AI : « Notre plus-value, c’est notre adaptabilité »

Les Associations intermédiaires ont un fonctionnement qui diffère particulièrement des autres SIAE. Le modèle économique repose notamment sur la mise à disposition de leurs salarié.e.s en transition. Dans ce contexte, comment mène-t-on SEVE Emploi en AI ? Rencontre avec Mame (CIP), Muriel (chargée de développement) et Antoine (directeur) de l’association intermédiaire Novemploi à Paris.

Vous bénéficiez de l’accompagnement SEVE Emploi depuis janvier 2020. Quelles particularités remarquez-vous dans votre structure, vis-à-vis des autres SIAE franciliennes ?

La principale particularité réside dans les Mises à disposition ponctuelles que nous proposons à nos salarié.e.s, qui diffèrent d’un contrat de travail classique. C’est un CDDU (Contrat à durée déterminée d’usage, ndlr), sans volume horaire prédéfini. Il n’y a pas d’encadrant.e.s techniques dans une AI et de plus, à Novemploi, on a un grand volume de salarié.e.s en parcours. Tout cela nécessite d’adapter l’accompagnement, être vigilant à ne pas aller trop vite.

L’intérêt pour SEVE Emploi, ça a été l’envie d’adapter notre discours, de repenser nos parcours pour faire de l’emploi durable notre objectif direct et prioritaire.

SEVE Emploi vise notamment à multiplier les occasions de rencontres entre salarié.e.s et entreprises. Quels types de mises en relation proposez-vous à Novemploi ?

On se base sur les Mises à disposition (MAD) comme vecteurs d’emploi durable. Cela inclut des échanges préparatoires, des visites sur site, pour aborder le sujet emploi dès le début avec le client. On cherche à faire embaucher nos salarié.e.s en transition, même si cela signifie une perte d’activité pour nous : l’emploi est prioritaire.

Comment vous organisez-vous en interne sur les sujets liés à SEVE Emploi ?

Nous avons 2 pôles : un sur la MAD et l’autre sur l’insertion. Le pôle MAD va transmettre les informations relatives au recrutement, quand le pôle insertion va travailler avec les salarié.e.s sur leur montée en compétences. Mais les 2 pôles travaillent conjointement, on prépare les salarié.e.s en binôme.

Qu’est-ce que SEVE Emploi a changé dans vos pratiques d’association intermédiaire ?

La première chose, c’est qu’on n’attend plus avant d’aborder les sujets emploi avec les entreprises, on est beaucoup plus réactif.ve.s. On met en avant les compétences plus que les freins des salarié.e.s en transition. Notre discours auprès d’eux, c’est que la MAD est un moyen de trouver un emploi, pas juste une occupation. On a aussi le souci des attentes du client dans la perspective du recrutement. On a désormais une vraie cohésion d’équipe autour de l’objectif d’emploi durable. Tout le monde se sent concerné.e, même la comptable ! Notre plus-value en tant qu’AI, c’est notre souplesse, notre adaptabilité.

Mot clé: