19 Mai
  • Par SEVE Emploi
  • 762 Vues
  • 0 Commentairets

Comment structurer le rôle de chacun.e dans la médiation active ?

L’arrivée de SEVE Emploi dans les structures fait évoluer la culture professionnelle des salarié.e.s permanent.e.s. En replaçant l’accès à l’emploi durable des salarié.e.s en transition professionnel au cœur de la mission de la SIAE, un rééquilibrage s’opère entre deux activités clefs de la structure : la nécessaire production et l’indispensable médiation, qui s’enrichissent l’une, l’autre.

Se pose alors la question du « qui fait quoi » dans toutes ces activités ?

Une réponse pour y parvenir est de repenser une organisation par rôle et non plus par poste (CIP, ET, etc.). Partant des réalités et des attentes du terrain, cette approche par rôle permet de donner un espace de clarté propice à l’initiative individuelle et d’apporter des marges de manœuvre pour chacun, donc une plus grande motivation.

Le rôle peut se définir ainsi :

  • un sens, nommé la raison d’être. C’est ce qui définit l’utilité du travail, en quoi il sert le collectif et l’idéal qu’il cherche à atteindre ;
  • des activités, c’est-à-dire ce que la personne doit faire pour permettre à l’organisation de fonctionner ;
  • des zones de décisions avec pour principe que celui qui fait, est le mieux placé pour décider des actions et ajustements.

SEVE Emploi permettant aux permanent.e.s de la SIAE d’acquérir de nouvelles compétences est également une opportunité pour les structures de faire évoluer les rôles de chacun et de développer une plus grande agilité. La définition des rôles s’opère par exemple par :

  • la formalisation des compétences existantes ;
  • la définition d’un cadre propice à l’expression des talents ;
  • la mise en œuvre d’outils et de leviers ;
  • une meilleure répartition des rôles entre compétences et appétences.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo de Jean-Michel Gode, spécialiste des questions de rôles en organisation