26 Mar
  • Par SEVE Emploi
  • 654 Vues
  • 0 Commentairets

#Covid-19 : en contact à l’heure du confinement

Said et Nathalie sont respectivement conseiller en insertion professionnel et encadrante technique à l’association Maison de l’Argoat à Guingamp. L’association dont l’objet social est « l’insertion sociale et professionnelle des personnes accueillies, dans le respect de leur dignité » intervient auprès des personnes par des actions de veille sociale, d’hébergement, d’accès à la santé et d’accès à l’emploi. Alors que la crise sanitaire du Covid-19 impacte fortement l’association, ils nous expliquent le fonctionnement mis en place pour maintenir le contact avec les salariés en transition professionnelle en chômage partiel.

Quels sont les impacts des annonces du gouvernement ?

A la suite des annonces du dimanche 15 mars 2020 au soir, le télétravail n’étant pas envisageable, la direction a pris la décision de suspendre les activités de production des chantiers (peinture-second œuvre du bâtiment, espaces verts) et d’opérer une déclaration d’activité partielle pour les salariés en transition professionnelle répartis sur quatre équipes. Certains collègues viennent au soutien sur l’hébergement d’urgence pour garantir la continuité du service.

Quel fonctionnement est mis en place au sein de l’association ?

Lors de la matinée du lundi 16 mars, nous avons expliqué la situation, la décision d’arrêt d’activité et le fonctionnement pour maintenir le contact. Nous avons vérifié que chaque salarié avait bien accès à un téléphone portable. Dès lors, un relais entre les collègues (encadrants techniques et CIP) est organisé auprès des salariés au moins une fois par jour. Il s’agit lors de ces appels téléphoniques de :

  • Informer sur les modalités du confinement et ses évolutions
  • Rappeler les gestes barrières
  • Si besoin, informer de la procédure à suivre en cas d’apparition des symptômes
  • Échanger sur le ressenti face au confinement
  • Identifier les problématiques rencontrées : éducation des enfants, alimentation, addictions, …
  • Répondre à leurs interrogations sur le versement du salaire et les démarches administratives à poursuivre (exemple : actualisation sur le site de Pôle Emploi)

Que constatez-vous auprès des salariés ?

Pour la majorité, le rythme est pris ! Les occupations journalières se mettent en place et le confinement est mieux vécu avec toutefois une volonté très forte de reprendre le travail dès que possible. Pour certains, on constate un besoin d’écoute important et des difficultés à rester confiner chez soi. L’actualité est très anxiogène notamment lorsqu’elle est suivie via les réseaux sociaux. Dans ce cas, on multiplie les contacts et on peut orienter vers un numéro d’écoute dédié.

Mot clé: